Dans un même esprit dénonciateur de la « farce » post-coloniale, paraît en janvier 2010 l’ouvrage de Jean-François Bayart, « une stratégie de niche de la part de chercheurs en quête d’une part de marché académique ; une forme de coquetterie à mi-chemin du snobisme américanophile et du masochisme hexagonal, Loin de faire l’unanimité du côté anglophone, la méthodologie des études post-coloniales n’a pu échapper à des critiques non moins sévères. 59, n° 4, 2005, p. 523-530. Son oeuvre a fait l'objet de quelques traductions françaises et le lecteur francophone s’en voit offrir une nouvelle: Daniel Cunin a récemment traduit de l’une des quatre œuvres de la Brabançonne, à savoir des Liederen ou Chants, recueil regroupant 45 poèmes d’amour. Les universités à Nantes, Montpellier, Nice et Toulouse possèdent toutes des programmes et unités de recherche sur les Antilles, l’Afrique et le Maghreb, principalement dans les centres d’études comparatistes. La notion de discipline recouvre similairement celle d’un espace intellectuel doté d’hypothèses, de corpus et de principes d’analyse, de pratiques pédagogiques distincts car reconnus dans le milieu scientifique comme lui étant endogènes. 19La globalité de l’enseignement des littératures francophones à l’étranger ne peut que souligner l’attitude récalcitrante de certains programmes d’études françaises, où seules des « options » sont proposées. liée quant à elle à l’Ohio State University, ont été ravivées à l’Université de Notre Dame, etc. 33L’étude de la littérature francophone suivant un angle post-colonial ouvre la recherche à une pléthore de champs d’investigation parmi lesquels on peut lister la traduction, les écritures de l’oralité, les intertextes trans-culturels et trans-linguistiques, jusqu’à l’analyse des pratiques hybrides, de créolisations, et de migrations manifestes dans les poétiques métissées47. La critique d’Achille Mbembe à cet effet est sans équivoque. HQVHLJQHPHQWGHOD littérature devient un apprentissage de la vie», Jean Alter Des deux côtés de l’Atlantique on assiste à une présence des études francophones de plus en plus arrimées aux études postcoloniales. 48  Alain Caillé, « Université, disciplinarité et interdisciplinarité », Revue du MAUSS permanente, 11 juin 2009 [en ligne] http://www.journaldumauss.net/spip.php?article523. Un texte peut définir sa francophonie de manière variée31 : un récit peut être francophone sans que son auteur le soit, à titre d’exemple Maria Chapdelaine de Louis Hémon est considéré comme fondateur du roman « canadien-français ». 2. Absentes des épreuves du CAPES, à cheval entre les 9e (Langue et littérature française) et 10e (Littérature comparées) sections du C.N.U., les littératures francophones convoient-elles des valeurs dignes de les constituer en discipline ? » (Joan Dejean, Ancients against Moderns: Culture Wars and the Making of a Fin de Siècle, University of Chicago Press, 1997, p. ix). . , sous la dir. C’est en partie la raison pour laquelle Pierre Halen substitue le concept de « système littéraire » à celui de « champ » théorisé par Pierre Bourdieu, qui s’arrime à un espace pensé et configuré comme cohérent : « d’une zone à l’autre, les textes et les écrivains circulent peu, n’interfèrent guère l’un avec l’autre et, jusqu’à présent, à l’exception des relations entre textes postcoloniaux et hypertexte colonial, ne se renvoient que rarement la balle36 ». Un plaidoyer en faveur de la seconde a pour fondement la nécessité de rendre visibles et compréhensibles les liens entre divers champs de savoir, la production d’un environnement propice aux travaux solidaires, à la circulation et médiation de la connaissance. Cette évolution vers une économie marchande de l’université n’a certainement pas aidé à apaiser la désaffection qui touche les humanités et s’observe à travers la chute des effectifs et la dégradation des départements de littérature et de langues en particulier. Mais si le premier axe (Francophonies) s’impose par sa cohérence, on a parfois l’impression, lorsqu’on considère l’ensemble, d’une simple juxtaposition de travaux, largement indépendants les uns des autres. MOURA (Jean-Marc), « La francophonie », La Traversée des thèses, bilan de la recherche doctorale en littérature française du xxe siècle, sous la dir. 43  Jean-François Bayart, Les Études postcoloniales, un carnaval académique, Paris, Karthala, 2010, p. 37. Le champ littéraire français a souvent distingué ces auteurs, par l’attribution d… L ittérature francophone, littératures francophones, littératures mineures, littérature périphérique : les termes abondent pour qualifier cet objet, mais aucun ne fonctionne vraiment et n’a réussi à faire ses preuves. 17Dire que les études francophones sont plus développées dans les pays ayant eu une histoire coloniale plus anecdotique, plus que de manquer de nuance, revient à faire l’impasse sur l’attitude collective et gouvernementale par rapport aux résidus coloniaux dans le présent postcolonial28. À ces moments-là, les controverses sur le choix des auteurs enseigner à l’école prennent une envergure d’ordre historique car elles témoignent des débats plus larges qui mènent à une considérable redéfinition de la culture, voire de la société. L’une des pères de la critique post-coloniale, Homi Bhabha, articule cet impératif de la manière suivante : Where the transmission of "national" traditions was once the major theme of a world literature, perhaps we can now suggest that transnational literature, histories of migrants, colonized, political refugees, these border and frontier conditions may be the terrains of world literature17. Étant donné que nous sommes assurés de la valeur de nos classiques, ils nous paraissent les plus appropriés à enseigner et à étudier. 59, n° 4, 2005, p. 523-530). Enseigner la littérature revient à célébrer l’esprit de ses créateurs tout autant que le génie de la nation. 23 189 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés à Littérature française ou francophone. 25C’est vers les années 1970 que l’on se démarque aux États-Unis de la tradition républicaine héritée de Jules Ferry pétrie  de ses idéaux humanistes dans l’enseignement de la littérature française. À l’université d’Aix-en-Provence, site des archives coloniales de la France, la perspective choisie est la linguistique créole. 23Genre littéraire bâti sur  des héritages croisés, voire antagoniques, les littératures francophones présentent des formes de complexité particulières lorsque confrontées à l’appareil méthodologique « à la française ». de Lieven D’HULST, Jean-Marc MOURA, Lille, Travaux du Conseil Scientifique de l’Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, 2003, p. 15-24. KIMMELMAN (Michael), « Pardon My French », New York Times, 21 avril 2010, [en ligne] http://www.nytimes.com/2010/04/25/arts/25abroad.html. Site sur la littérature française offrant un regard sur l'histoire littéraire, mais aussi sur la peinture, l'architecture et la musique. En effet, au fil du temps, il ne désigne que les œuvres d’écrivains francophones autres que Français de France (venant des Antilles, d'Afrique subsaharienne, de Guyane, de Belgique, du Liban, du Maghreb, du Québec, de Suisse, etc.) Études post-coloniales et francophones campent donc chacune dans les tranchées de persuasions intellectuelles adverses. 6La mission universitaire a longtemps été contenue dans les notions de conservation et de transmission d’un idéal humaniste, souvent lié à une culture de souche européenne servant de terreau constructeur à la une conscience d’une appartenance nationale. Il a permis à de nombreuses générations de développer une réflexion sur l’engagement de l’écrivain dans la vie politique et sociale grâce à ses multiples prises de position, choisissant de s'exiler pour vivre à Guernesey pendant les vingt ans du Second Empire. Est-elle définie par des variantes spatiales, linguistiques, voire structurelles ? (Voir aussi plus bas la catégorie des romanciers), La Rochefoucauld - Blaise Pascal - Madame de Sévigné - Bossuet - Jean de La Bruyère - Fénelon - Saint-Simon, Abbé Prévost - Montesquieu - Voltaire - Jean-Jacques Rousseau - Diderot - Vauvenargues - Restif de La Bretonne - Le marquis de Sade - Pierre Choderlos de Laclos - Bernardin de Saint-Pierre, Madame de Staël - Chateaubriand - Charles Nodier - Victor Hugo - Alfred de Musset - Théophile Gautier - Gérard de Nerval - Stendhal - Prosper Mérimée - Alexandre Dumas fils - Gustave Flaubert - Lautréamont -  Barbey d'Aurevilly - Villiers de l'Isle-Adam - Huysmans – Marcel Schwob - Léon Bloy - Octave Mirbeau - Francis Jammes - Henri de Régnier, Paul Claudel - André Gide - Marcel Proust - Paul Valéry - Paul Léautaud - Charles Péguy – Alfred Jarry - Max Jacob - Francis Picabia - Pierre Mac Orlan - Jean Giraudoux - Blaise Cendrars - Georges Bernanos - Francis Carco - Pierre Jean Jouve - Pierre Drieu la Rochelle - Jean Giono - Roger Vailland - Antonin Artaud - André Breton - Louis Aragon - Georges Bataille - Michel Leiris - Henri Michaux - Louis-Ferdinand Céline - Boris Vian - Jean-Paul Sartre - Simone de Beauvoir - Albert Camus - Charles Vildrac - André Suarès - Jean Cocteau - André Pieyre de Mandiargues - Hélène Bessette - Jean Genet - Edmond Jabès - Francis Ponge - Nathalie Sarraute - Jean Cayrol - Marguerite Duras - Henri Thomas - Jean Grosjean - Claude Roy - Maurice Blanchot - Daniel Boulanger - Alain Robbe-Grillet - Claude Simon - François Mauriac - Julien Gracq - Pierre Klossowski - Alain Bosquet - Robert Pinget - Romain Gary - Louis-René des Forêts - Andrée Chedid - Georges-Emmanuel Clancier - Maurice Roche - Robert Marteau - Roger Laporte - Michel Butor - Pierre Bourgeade - Jean Joubert - Serge Doubrovsky - Louis Calaferte - Charles Dobzynski - Georges Perec - Danielle Collobert - Mathieu Bénézet - Maurice G. Dantec, René de Obaldia - François Cheng - Bernard Noël - Jacques Roubaud - Claude Louis-Combet - Jacques Réda - Gabriel Matzneff - Philippe Sollers - Paul de Roux - Jacques Henric - René Pons - - Renaud Camus - Hélène Cixous - Alain Jouffroy - Milan Kundera - Annie Le Brun - Pierre Guyotat - Pascal Quignard - Charles Juliet - Jude Stéfan - Vénus Khoury-Ghata - J. M. G. Le Clézio - Pierre Michon - Patrick Modiano - Bernard Chambaz - Pierre Jourde - Jean Rolin - Alain Veinstein - Dominique Noguez - Gérard Macé - Éric Chevillard - Marc Petit - Jacques Roman - Amin Maalouf - Pierre Bergounioux - Catherine Weinzaepflen - Jean-Luc Sarré - Christian Prigent - Jean-Pierre Balpe - Hubert Haddad - Christian Bobin - Nancy Huston - Michel Surya - Michel Houellebecq - Philippe Forest - Dominique Meens - Pierre Senges - Mathias Énard - Chloé Delaume - Charles Robinson, Marguerite de Navarre -  François Rabelais, Paul Scarron - Madame de La Fayette - Abbé Prévost, Guy de Maupassant - Honoré de Balzac - George Sand - Émile Zola - Alphonse Daudet - Alexandre Dumas - Jules Verne - Jules Vallès - Anatole France - Romain Rolland, Marguerite Yourcenar - Valery Larbaud - Alain-Fournier - Roger Martin du Gard - Jules Romains - Jacques Chardonne - Georges Duhamel - Roger Nimier - Antoine de Saint-Exupéry - Henry de Montherlant - Louis Guilloux - Colette - Paul Morand - Elsa Triolet - André Malraux - Raymond Radiguet - Henri Barbusse - Louis Guilloux - Marcel Aymé - Henri Pourrat - Henri Bosco - Maurice Genevoix - Marcel Pagnol - Violette Leduc - Robert Merle - Hervé Bazin - Pierre Combescot - Félicien Marceau - Lucien Bodard - Jacques Laurent - Michel Déon - Jean d'Ormesson - Claude Ollier - Bernard Clavel - Robert Sabatier - Michel Tournier - Alphonse Boudard - François Nourissier - Baptiste-Marrey - Hector Bianciotti - Sébastien Japrisot - Jean Vautrin - Françoise Sagan - Régine Deforges - Annie Saumont - Hervé Guibert - Guillaume Dustan, Patrick Modiano - Jean Echenoz - Jean-Jacques Schuhl - Annie Ernaux - Claude Pujade-Renaud - Jean-Christophe Rufin - Patrick Rambaud - Didier Decoin - Frédérick Tristan - Jean-Loup Trassard - Erik Orsenna - Danièle Sallenave - François Weyergans - Michel Host - Christian Gailly - Georges-Olivier Châteaureynaud - Patrick Grainville - Morgan Sportès - Jean Rolin - Patrick Carré - Jean-Marie Rouart - Yann Queffélec - Lionel Duroy - Christian Oster - Philippe Djian - Olivier Rolin - Jean Rouaud - Richard Millet - François Bon - Camille Laurens - Didier van Cauwelaert - Richard Morgiève - Antoine Volodine - Lydie Salvayre - Jacques Serena - Pierre Lemaitre - Sylvie Germain - François Taillandier - Hélène Lenoir - Martin Winckler - Patrick Besson - Régis Jauffret - Emmanuel Carrère - Marie Nimier - Gilles Leroy - Christine Angot - Éric Holder - Benoît Duteurtre - Jean-Hubert Gailliot - Atiq Rahimi - Claro - Éric Faye - Linda Lê - Éric Chevillard - Alain Mabanckou - Nina Bouraoui - Maylis de Kerangal - Yannick Haenel - Laurent Mauvignier - Marie NDiaye - Jérôme Ferrari - Lorette Nobécourt - Marie Darrieussecq - Virginie Despentes - Céline Minard - Arnaud Cathrine - Tanguy Viel - Jean-Baptiste Del Amo, Émile Gaboriau - Gaston Leroux - Maurice Leblanc - Pierre Véry - Boileau-Narcejac - Léo Malet - Pierre Magnan - Frédéric Dard - Jean-Patrick Manchette - Jean-Bernard Pouy - Jean-François Parot - Patrick Raynal - Frédéric H. Fajardie - Didier Daeninckx - Pascal Garnier - Fred Vargas - Jean-Hugues Oppel - Tonino Benacquista, Chrétien de Troyes - Hélinand de Froidmont, Philippe de Remy sire de Beaumanoir - Rutebeuf, Clément Marot - Joachim Du Bellay - Pierre de Ronsard - Louise Labé - Agrippa d'Aubigné, François de Malherbe - Théophile de Viau - Jean de La Fontaine - Nicolas Boileau, Marceline Desbordes-Valmore - Alphonse de Lamartine - Alfred de Vigny - Aloysius Bertrand - Leconte de Lisle - Théodore de Banville - Sully-Prudhomme - François Coppée - José-Maria de Heredia - Charles Baudelaire - Paul Verlaine - Germain Nouveau - Arthur Rimbaud - Stéphane Mallarmé - Jules Laforgue - Jean Moréas - Jehan-Rictus - Paul-Jean Toulet - Paul Fort - Anna de Noailles - René Ghil - Saint-Pol-Roux, Patrice de La Tour du Pin - Victor Segalen - Joë Bousquet - Saint-John Perse - Jules Supervielle - Guillaume Apollinaire - Paul Éluard - Robert Desnos - Pierre Reverdy - Pierre Albert-Birot - Jean Follain - Jean Tardieu - Jean Tortel - Pierre Seghers - René Char - Paul Valet - René-Guy Cadou - Pierre Emmanuel - Jacques Prévert - André Frénaud - Eugène Guillevic - Lucien Becker - Jean-Pierre Duprey - Alain Borne - Jean-Claude Renard - Pierre Torreilles - Henri Pichette - André du Bouchet - Jacques Dupin - Bernard Heidsieck - Pierre Garnier - Bernard Delvaille - Henri Meschonnic - Claude Esteban - André Benedetto - André Laude - Anne-Marie Albiach - Bernard Hreglich - Alain Suied - Thierry Metz - Christophe Tarkos, Claude Vigée - Frédéric Jacques Temple - Pierre Landete -Yves Bonnefoy - Salah Stétié - Michel Deguy - Loránd Gáspár - Henri Deluy - Marie-Claire Bancquart - Bernard Vargaftig - Lionel Ray - Franck Venaille - Denis Roche - Dominique Fourcade - Jacques Darras - James Sacré - Jean Daive - Emmanuel Hocquard - Dominique Grandmont - Michelle Grangaud - Claude Royet-Journoud - Gérard Cartier - Jacques Ancet - Jean Ristat - Xavier Bordes - Philippe Denis - André Velter - Esther Tellermann - Jean-Pierre Lemaire - Jean-Paul Michel - Gérard Noiret - Jean-Paul Auxeméry - Alain Duault - Matthieu Messagier - Zéno Bianu - Philippe Delaveau - Patrick Laupin - Serge Pey - Jean-Michel Maulpoix - Yves di Manno - Antoine Emaz - Ariane Dreyfus - Carole Darricarrère - Jean-Yves Masson - Florence Pazzottu - François Rannou - Charles Pennequin - Valérie Rouzeau - Édith Azam, Pierre Corneille - Molière - Jean Racine - Marivaux - Beaumarchais - Tristan Bernard - Georges Feydeau - Edmond Rostand - Georges Courteline - Alfred de Musset - Paul Claudel - Roger Vitrac - Jean Anouilh - Arthur Adamov - Eugène Ionesco - Jean Giraudoux - Bernard-Marie Koltès - Armand Gatti - Jean Genet - Henry de Montherlant - Michel Vinaver - Valère Novarina - René de Obaldia - Serge Valletti - Jean-Luc Lagarce - Jean-Michel Ribes, Jean Paulhan - Jacques Rivière - José Corti - Léon Pierre-Quint - Marcel Arland - Georges Lambrichs - Maurice Nadeau - Éric Losfeld - Hubert Nyssen - Jean-Jacques Pauvert - François Maspero - Jean-Marc Roberts, Albert Thibaudet - Charles Du Bos - Roland Barthes - Gérard Genette - Antoine Compagnon, Léon-Gontran Damas - Aimé Césaire - Édouard Glissant - Patrick Chamoiseau, Frédéric Mistral - Édouard David - Nathan Katz - Max Rouquette - Bernard Manciet, Fables de La Fontaine - Le Père Goriot - Nana - Voyage au bout de la nuit - L'Enfant - Madame Bovary - Les Liaisons dangereuses - La Vie mode d'emploi - L'Âge d'homme - Le Grand Meaulnes - Le Journal d'une femme de chambre - Les Misérables - À la recherche du temps perdu - Yvain ou le Chevalier au lion - Bel-Ami - La Dame aux camélias - Sous le soleil de Satan - Les Aventures de Télémaque - Le Hussard sur le toit - Au Bonheur des Dames - Thérèse Desqueyroux - La Confession d'un enfant du siècle- Jacques le fataliste et son maître - Cinq-Mars - Émile ou De l'éducation - Candide - La Vie de Marianne - Une vie - Manon Lescaut - Les Illusions perdues - L'Éducation sentimentale - Poil de carotte - Les Trois Mousquetaires - Le Petit Prince - La Vénus d'Ille - Tamango - Le Silence de la mer - Zazie dans le métro - Le Rouge et le Noir - Les Caprices de Marianne - La Chartreuse de Parme - Le Blé en herbe - L'Écume des jours - Belle du seigneur - À rebours - L'Étranger - La Condition humaine - Le Rivage des Syrtes - Vendredi ou les Limbes du Pacifique, Gallimard - Éditions du Seuil - Flammarion - Grasset & Fasquelle - Albin Michel - Fayard - Denoël - Robert Laffont - Payot & Rivages - Plon - Actes Sud - Éditions de la Table ronde - Christian Bourgois - Mercure de France - Les Éditions de Minuit - Verdier - P.O.L - Verticales - Éditions de la Différence - Éditions José Corti - Éditions Maurice Nadeau - Le Temps qu'il fait - Fata Morgana, La Nouvelle Revue française - L'Infini - L'Atelier du Roman, Le Monde des livres - Le Figaro littéraire - La Quinzaine littéraire - Le Magazine littéraire - Les Lettres françaises - Europe - Le Matricule des anges, Prix Goncourt - Prix Renaudot - Prix Médicis - Prix Femina - Prix Interallié - Grand prix de littérature de la SGDL - Grand prix du roman de l'Académie française - Prix du Livre Inter - Prix de Flore - Prix Décembre, Grand prix de poésie de l'Académie française - Grand prix national de la poésie - Prix Goncourt de la poésie - Prix Guillaume-Apollinaire - Prix Mallarmé, Salon du livre de Paris - Salon des éditeurs indépendants L'Autre livre - Comédie du Livre - Marathon des mots - Livre sur la place - Festival du livre de Mouans-Sartoux - Salon de la revue, Marché de la poésie - Printemps des poètes - festival Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée de Sète, Centre national du livre - Société des gens de lettres - Maison des écrivains et de la littérature - Maison de la Poésie-Scène littéraire - L'Autre livre - Ent'revues, Académie française - Académie des lettres du Québec - Office québécois de la langue française - Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique - Académie Goncourt - Académie Mallarmé. » (Michael Kimmelman, « Pardon My French », New York Times, 21 avril 2010, [en ligne] http://www.nytimes.com/2010/04/25/arts/25abroad.html, notre traduction). Se plier au premier revient à une dépendance culturelle et symbolique, alors que le second est source de praxis protéiformes difficilement repérables et donc classables dans les structures mono-disciplinaires du paysage académique français. Cet article propose de considérer l’ensemble des défis constitutifs des conditions et des moments dans lesquels un champ scientifique peut prétendre s’instaurer en espace institutionnel armé d’une expertise dont l’écho s’amplifie au sein d’une superstructure académique. VEIT-WILD (Flora), « Les études de littérature africaine : défi ou défaut ? La littérature francophone est-t-elle également à l'origine de notions sociales et a-t-elle une influence sur d'autres pays du globe? » (Aijaz Ahmad, « The politics of literary postcoloniality », dans Padmin Miongiap, Contemporary Postcolonial Theory a Reader, London, Arnold, 1996, p. 280-281). Ses romans rencontrent également un grand succès populaire, avec notamment Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862). En dehors du Qc, cependant, l'ancienne désignation -- littérature canadienne-française -- n'est pas disparue; les historiens québécois eux-mêmes continuent de l'appliquer aux littératures de langue française des autres prov. 31Pour un critique tel Jean-Marc Moura, le travail en francophonie est largement tributaire de la recherche internationale, liée qu’elle est à l’existence d’un marché éditorial suffisamment fort au niveau national pour évacuer la nécessité du passage par Paris et ses instances légitimatrices : là où les auteurs produisent, sont publiés, et critiqués, l’institutionnalisation suit. JONASSAINT (Jean), « Sur un champ miné de bonnes intentions : Francophone Postcolonial Studies », Francophone Postcolonial Studies, vol. Dès les années 1960, la « French Theory » amorcée par l’importation ou l’exil intellectuel de Barthes, Todorov, Lacan, Derrida et Goldmann, suivis par Genette, Foucault, Cixous, additionnée des travaux René Girard et de Paul de Man avait entamé les attributs de l’autorité établie. » (Mireille Rosello, Postcolonial Hosptitality, the Immigrant as Guest, Stanford, Stanford University Press, 2001, p. 31-32). Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. En d’autres termes, nous sommes face à un système disciplinaire où la différence préfixale entre production et reproduction de la connaissance devient cardinale : s’agit-il de construire autour de la transmission de certaines pratiques exégétiques de la littérature une aura sacro-sainte intouchable ou de soumettre l’analyse de la littérature à des questionnements renouvelés susceptibles d’éclairer notre compréhension de la culture dans laquelle elle baigne à un moment donné de l’axe historique ? Au moment de l’émergence des littératures africaines dans l’enseignement, on relève une inquiétude autour de la corrélation entre portée universelle et valeur intrinsèque : What’s the point of teaching French-African literature [...]? Dans le domaine anglophone les récits d’exploration de Livingstone ou Stanley, les romans de Rudyard Kipling ou Rider Haggard travaillent et prolongent les interprétations « exotiques » pour le lecteur de la métropole. Le centre offre à partir du  Master une série de séminaires sur les francophonies d’Europe, d’Afrique, des Caraïbe, du Canada et du Moyen Orient, enseignés par des spécialistes aussi bien que des écrivains originaires des aires culturelles en question invités au besoin. Assistant Professor of French and Francophone Literatures, Purdue University. « Que sais-je »,  2005. 35  Jean-Marc Moura, « La francophonie », dans La traversée des thèses, Bilan de la recherche doctorale en littérature française du xxe siècle, sous la dir. L’université Paris-Sorbonne (Paris IV) accueille depuis 1974 le Centre International d’Études Francophones, institué par le célèbre africaniste Jacques Chevrier, aujourd’hui dirigé par le professeur Beïda Chikhi. Dans « Lettres parisiennes : autopsie de l’exil », Nancy Huston explique : Andrée Chedid, pour sa part, avoue que son exil parisien lui garantit la distanciation et l’indépendance nécessaires à la création. Sont-elles  « indispensables » dans une société infléchie à l’utilitarisme de la connaissance et à ses corollaires économiques qui investissent la formation de l’individu ? 20Ainsi qu’il a été fait allusion précédemment, il faudra attendre 2007 pour que les voix de longue date dissidentes s’organisent en un mouvement contestataire similaire à celui mené une vingtaine d’années auparavant contre la formation d’une littérature dite du « Commonwealth » et annoncent la mort de sa comparse francophone.