1996. Comme l’écrit Jean Leflon qui a eu accès à cette bibliothèque, « c'est aussi un homme d'étude par goût, avec une prédilection marquée pour les sciences, comme en témoigne sa bibliothèque papale conservée à la Malatestienne de Césène où abondent les ouvrages consacrés à celles-ci. Pie VII traverse la France, où de toute part les foules des villes et des campagnes accourent et se mettent à genoux au bord de son chemin. Le 20 juin 1812, le pape Pie VII arrive au château de Fontainebleau. Il intercède d'ailleurs personnellement auprès du général Augereau pour le convaincre d'épargner les habitants de Lugo qui ne s'étaient guère montrés sensibles à ses conseils pacifiques. Il demande au cardinal Consalvi, son secrétaire d'État, de s'atteler à la restauration de Rome et à la modernisation des structures administratives des États pontificaux. Pour l’article ayant un titre homophone, voir, Le bilan d'une vie profondément chrétienne, « On prétendit qu'ils tentèrent d'empoisonner leur rival par une tasse de chocolat. 2004. Si l'on excepte sa consommation immodérée de tabac à priser, on ne trouve à son propos que des louanges dans la bouche même de ses ennemis. […] Depuis que le Pape est relégué ici, dans ce palais épiscopal, et gardé à vue, non seulement par nous mais aussi à l’intérieur de la maison, je peux vous dire que ce saint homme est le modèle de l’humanité, le modèle de la modération et de toutes les vertus sociales, qu’il se fait aimer de tous, qu’il adoucit les esprits les plus forts et fait devenir amis ceux-là mêmes qui sont les ennemis les plus implacables. Un de ses amis lui prêta mille écus. Craignant que la papauté ne soit abolie, il y stipulait que le concl… Le nouveau pape, toujours à Venise, se trouve donc soudainement sous autorité française. Le 6 octobre 1822, une bulle pontificale restaure 30 diocèses en France[8]. Une cérémonie importante Le 2 décembre 1804, en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le Premier consul Bonaparte est sacré empereur, imitant ainsi ses grands modèles : les empereurs romains et Charlemagne. Ce fut la première étape vers la restauration de l'ordre religieux. Une grande partie de ces informations provient de Larousse. Il devient évêque de Tivoli puis d'Imola (villes situées dans la région de Rome donc dans les États pontificaux de l'époque). Le tableau est signé et daté en haut à gauche LUD. Pie VII prend alors l'initiative de créer à leur retour les musées étrusque, égyptien et Chiaramonti, qui font partie des musées du Vatican[4]. Certains pensaient qu'avec la mort du pape-prisonnier s'achèverait la « Papauté » comme institution. Du 20 juin 1812 au 23 janvier 1814, le Saint-Père n'est jamais sorti de son appartement. Déjà tendues à la suite de l'affaire des « articles organiques » les relations entre l’Église et le Premier Empire se détériorent encore lorsque le pape refuse de prononcer le divorce entre Jérôme Bonaparte et Elizabeth Patterson en 1805. Le pape Pie VII, barnaba chiaramonti, peint en 1805 par Jacques-Louis David 'Portrait du pape Pie VII', 1817. Ils répondaient ainsi à deux ordonnances de Pie VI (17 janvier 1797 et 13 novembre 1798) à propos des mesures à prendre après son décès. Ce musée abrite des statues romaines et des copies de statues grecques antiques ; le sol est couvert de mosaïques. En 1803, la Restauration des États pontificaux sera officialisée par le traité de Lunéville. Le mythe du Pape d'Hitler, Pie XII et les juifs, David G. Dalin, Claude Mahy, Artege. Ces réformes se heurtent à la résistance du Sacré Collège et des évêques. Lorsque moine et prieur bénédictin, dom Gregorio tentera de rénover l’idéal monastique de son ordre et travaillera à y moderniser l’enseignement. Ercole Consalvi avait été choisi à l’unanimité comme secrétaire du conclave. Perdant l'équilibre, le pape tomba lourdement sur le carrelage et se fractura le col du fémur gauche. Pendant ces longs mois, Pie VII appelle Napoléon « mon cher fils », et il ajoute : « un fils un peu têtu, mais un fils quand même », ce qui déconcerte totalement l'Empereur. Enfin le clergé devient un corps de fonctionnaires, les prêtres des desservants de leur paroisse salariés par l’État. Pour brosser le portrait du pape, Jacques Louis David, choisit de le représenter dans une attitude d'intériorité et non pas dans celle du plus puissant prélat de la Chrétienté. À la suite du diocèse de Baltimore, tout premier diocèse catholique aux États-Unis, érigé en 1795 par Pie VI, sont créés (en 1808) les diocèses de Boston, New York, Philadelphie et Bardstown. Par son intégrité. Elle est suivie par une réforme fiscale, qui fond 32 impôts et taxes en une taille personnelle et réelle, la dativa. Pie VII est d’abord détenu à Savone (1809-1812), puis à Fontainebleau (1812-1814). Après le renvoi de Masséna, Gaspard Monge fait toutes les nominations (sauf les finances). Le tableau est peint aux Tuileries vers la fin février 1805 par le peintre en présence du modèle. Pio 6. La ville de Venise, ainsi que d’autres villes du Nord de l’Italie, était sous la domination du souverain du Saint-Empire romain germanique l'Empereur François II qui accepta de couvrir les frais du conclave. Pie VII y ajoute encore, en 1821, les diocèses de Charleston et Richmond et en 1821 celui de Cincinnati. De Pie VII (1800-1823), qui mène le combat contre Napoléon, à Benoît XVI, « élu en pleine gloire deux siècles après, à la lumière des caméras du monde entier ». Contrairement aux habitudes de népotisme de nombre de ses prédécesseurs, Pie VII veillera toujours à ne favoriser en rien les membres de sa famille. Gregorio Luigi Barnaba Chiaramonti devient moine bénédictin à l'âge de 16 ans et est l'abbé de Saint Calixte à Rome en 1775. Une foule dense et attristée recouvrit bientôt la place de Monte-Cavallo pour lui rendre un dernier hommage. Lui qui a vécu cinq années de privation de liberté et d'humiliations diverses est devenu particulièrement sensible à cette question. Le pape Pie VI est d'abord contraint par la République française de renoncer à son pouvoir temporel et de se limiter à ses prérogatives spirituelles. En fait, c’est à tous les niveaux, même personnel, que Pie VII est à la charnière de l’Histoire et toute sa personne est un paradoxe vivant. Les États pontificaux, symbole du pouvoir temporel du pape, institution qui durait depuis plus de mille ans (donation de Pépin), sont remplacés par la République romaine sous la pression des révolutionnaires français, avant d'être simplement annexés par Napoléon Ier, dont le fils portera le titre de « roi de Rome ». Il fait aménager les abords de l’arc de Constantin et construire la fontaine de Monte-Cavallo. Ce qui met au jour un ensemble de ruines remarquables : voie d'accès bordée de tombeaux, rues, thermopolium, magasins, thermes, palestre, caserne des vigiles, théâtre, forum, basilique, curie, marchés, sanctuaires, temple capitolin. Très occupé par les questions politiques d'une époque agitée, Pie VII n'a pas été actif dans le domaine doctrinal. En ratifiant, le 15 août 1801, le concordat, le pape Pie VII s’engage dans la voie d’une normalisation relative des relations entre le Saint-Siège et la Première République française. Le Pape Pie VII bénit la cérémonie, devant les hauts dignitaires du régime et la famille impériale. Napoléon, « qui songeait à tout, se garda bien d’oublier de faire enlever au Saint-Père son Anneau du Pêcheur », « sans toutefois employer la violence s’il se trouvait entre les mains du Pape », « Était-ce la crainte qu’on ne fît un usage frauduleux du Sceau du Pêcheur, qui d’ordinaire sert à revêtir les actes les plus importants émanés du Chef de la Catholicité ?… Toujours est-il qu’après un peu d’hésitation le Pape remit son anneau au capitaine de gendarmerie (Lagorse) __ mais il avait pris auparavant la précaution de le faire briser en deux, et ce fut dans cet état qu’il fut envoyé par le prince Borghèse à l’empereur. Nous savons qu'il souscrivit à l'encyclopédie raisonnée des Sciences et des Arts […]. Ces « articles organiques » ne furent jamais acceptés par l'Église catholique. À la bataille de Marengo, le 14 juin 1800, la France arrache le Nord de l’Italie à l’Autriche. Mais le Souverain pontife refuse d’adhérer au blocus continental, considérant que sa charge de pasteur universel lui impose la neutralité. Républicains et, de plus, chrétiens, quels modèles de sainteté ne doivent pas être les citoyens d'Imola ! Le jeune moine Chiaramonti ressent le besoin d'un profond renouveau pour son ordre, en particulier dans le domaine de la formation. Profondément irrité de ne rien obtenir du pape pour les affaires ecclésiastiques, il se résout à se passer de lui en convoquant à Paris un concile national (1811), interdit à Pie VII de communiquer avec les évêques de l’Empire, le menace d’une déposition et lui envoie à Savone, pour lui arracher une adhésion aux actes de ce concile, une députation d’évêques, qu’il reçoit avec une grande sévérité et qui ne peut rien obtenir de lui. C’est la fin de la lutte entre le Pape et l’Empereur, initiée au Moyen Âge et c’est l’Empereur (le pouvoir civil) qui, malgré la résistance des pontifes du XIXe siècle, va s’imposer. La décision du pape fut mise à exécution dans les pays traditionnellement catholiques, mais dans d'autres, essentiellement la Prusse et la Russie, le bref ne fut pas promulgué, les souverains s'y opposant, moins par souci religieux que par souhait de ne pas se priver de l'éducation moderne que donnent les jésuites dans les collèges situés sur leur territoire. Il n’y a pas de nature morte, de détails anecdotiques dans le décor : David est témoin exclusivement de l’homme, de son visage, de l’individu, d’où le fond uniforme, terne, « vide ». De 1772 à 1781, il se trouve au collège Saint-Anselme, cette fois en tant que professeur de théologie et bibliothécaire. Pie VII trouve sa capitale profondément déstabilisée par les guerres révolutionnaires. Le ministre des Cultes doit donner son accord à la publication des bulles et des conciles. Jacques-Louis David (Paris 1748-1825 Brussels) Pope Pius VII, in profile, bust length signed 'L.D.' Rome était alors aux … Emmené à Sienne puis à la chartreuse de Florence (en juin 1798), Pie VI est prisonnier des troupes françaises. Il sera couronné le 21 mars 1800 dans une petite chapelle attenante au monastère de San Giorgio. C'est à Valence qu'il est incarcéré par le Directoire de la Révolution française, et il y meurt, épuisé de tribulations, le 29 août 1799 dans sa 82ème année. On procéda immédiatement à l’embaumement du pape, dont les entrailles furent portées à l'église Saints-Vincent et Anastase de Trevi, la paroisse du Quirinal où reposent, dans des urnes de marbre, le cœur et les viscères de 23 papes, de Sixte V à Léon XIII. 31 mars, 2016. Nom complet Jacques-Louis David. Par son action culturelle. Reacting against the highly ornamented and florid art of the Rococo, David drew upon subjects from ancient European history and Classical civilizations, such as in the Death of Socrates (1787) and Oath of the Horatii (1784). Transféré à Imola et créé cardinal en 1785, il fut élu pour devenir le 251e pape de l’Église catholique le 14 mars 1800, et prend le nom de Pie VII. L’Empereur veut inclure les États pontificaux dans son alliance continentale dirigée contre l’Angleterre : « Votre Sainteté est souveraine de Rome, mais j’en suis l’Empereur ; tous mes ennemis doivent être les siens », écrit-il au pape le 13 février 1806. Lud.David Parisiis 1805 (S.D.h.g. En même temps, il confirme Tadeusz Brzozowski, supérieur en Russie, comme « supérieur général de la Compagnie de Jésus ». Signée le jour de la fête de Saint-Ignace, la bulle est promulguée le 7 août 1814. Ce sera l'unique occasion en 2 000 ans où l'anneau du pêcheur sera détruit du vivant d'un pape encore régnant. Il faut citer le vénitien Canova, le Danois Bertel Thorvaldsen (belle ouverture d’esprit puisqu'il était protestant), l’autrichien Führich (en) et les Allemands Overbeck, Pforr, Schadow[Lequel ?] Cependant le pape avait laissé des instructions canoniques quant à la tenue du conclave qui suivrait sa mort. En rétablissant les jésuites, Pie VII réhabilite un ordre intellectuel et progressiste. La révolution, excitée en sous-main, y éclate le 15 février, et la « République romaine » proclamée « par le peuple » (réunion des partisans au Campo Vaccino (it)). Jean Cohen écrit : « On prétendit qu'ils tentèrent d'empoisonner leur rival par une tasse de chocolat. Nous savons qu'il souscrivit à l'encyclopédie raisonnée des Sciences et des Arts […]. Dans cette situation où Rome était occupée par les troupes françaises et où le pape ne disposait plus de son pouvoir temporel, les cardinaux se trouvaient dans une position délicate. Jacques Louis David, l'ancien révolutionnaire et régicide, semble avoir été littéralement subjugué par le pape Pie VII dont la simplicité et la profonde humanité l'impressionnèrent. Portrait de Pie VII, d'après David, par Bourgeois (NAF 22740) Autour de Pie VII (pape, 1742-1823) (54 ressources dans data.bnf.fr) Thèmes liés (48) Accouchement. Le pape est représenté dans une attitude pleine de simplicité; le masque est plein de vie, d'un modelé puissant, d'un contour ferme. Leurs travaux sont synthétisés dans la bulle Post diuturnas du 30 octobre 1800 : les institutions de Pie VI sont remises en place mais réformées. 31 mars, 2016. En 1773, la Compagnie de Jésus avait été supprimée par le pape Clément XIV par le bref Dominus ac Redemptor du 21 juillet 1773, promulgué le 16 août. ». Malgré la création de la garde noble, la noblesse romaine reste insatisfaite. De plus il institue une fête solennelle en l'honneur de la « Vierge secourable » sous le titre de Notre-Dame Auxiliatrice, qu'il fixe à perpétuité au 24 mai, jour anniversaire de son heureux retour dans la ville de Rome. Nous ne voudrions pas qu'il devienne une source de remords », « Moi qui étais l’ennemi des prêtres, il faut que je confesse la vérité, car j’y suis obligé. », « les papes ne peuvent déposer les souverains ni délier leurs sujets de leur obligation de fidélité, que les décisions des, « Le pape eut toujours l'air d'une victime résignée, mais résignée noblement », « Votre Sainteté est souveraine de Rome, mais j’en suis l’Empereur ; tous mes ennemis doivent être les siens », « voleurs du patrimoine de Pierre, usurpateurs, fauteurs, conseillants, exécutants », « Monsieur, un souverain qui n’a besoin pour vivre que d’un écu par jour n’est pas un homme qu’on intimide aisément. L’humble Pie VII est en réalité un brillant intellectuel aux intérêts très variés. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec … Comme ses frères, il fréquente d'abord le Collegio dei Nobili de Ravenne, mais à sa demande, il est admis à l'âge de 14 ans (2 octobre 1756) comme novice à l'abbaye bénédictine Santa Maria del Monte, à Cesena. Chiaramonti, l'ayant goûtée, ne put l'achever tant elle lui parut d'une saveur désagréable. Press onto the bottom and up the sides of a 7-in. Face à l’histoire globale, Pie VII et son prédécesseur Pie VI (qui totalisent à eux seuls 47 ans de règne) se trouvent à la charnière entre l’Ancien Régime et l’éclosion d’un monde nouveau, industriel, marqué par les nationalismes, les aspirations à la démocratie et au pluralisme de pensée. En combattant l’esclavage, il est en avance d’un siècle sur son temps et ne se fait pas que des amis parmi les autres monarques européens. Agrandir "Le pape Pie VII et le cardinal Giovanni Battista Caprara lors du couronnement de Napoléon" par Jacques-Louis David (Paris 1748 - Bruxelles 1825). Bonaparte décide de reconnaître le nouveau pape et de restaurer les États pontificaux dans les limites du traité de Tolentino. Sculture "Retrato del papa Pio VII' (1815) d'Antonio Sola durant la réouverture de Musée des beaux-arts des Asturies le 31 mars 2016 à Oviedo, Espagne.