Il poursuit sa formation médicale à Marbourg en Allemagne. Il franchit tous les grades de médecin de 2e classe jusqu’à celui de médecin principal de 1re classe (cinq galons) le 23 juin 1913, avant d’être admis à la retraite en 1920, en qualité de médecin colonel. Du 17 au 19 juin, il est écarté des hôpitaux anglais, ces derniers, étant à cette époque germanophiles, donnent leurs préférences aux Japonais (formés par les Allemands). Alice Winocour’s [Augustine] Review by Judith Surkis. En 1899, Yersin introduit l'hévéa dans la région de Nha Trang. Là, il fait une rencontre déterminante en la personne d'Émile Roux. Today, scientists understand that the Black Death, now known as the plague, is spread by a bacillus called Yersina pestis. [Plague and Cholera] ISBN 978-2-02-107720-9; Chú thích Par exemple : « Quoique formant pour ainsi dire une seule et même famille, les Moïs (ethnies des haut-plateaux) n’ont aucune espèce d’unité politique. The Journal of tropical medicine and hygiene, l'Église évangélique libre du canton de Vaud, Institut de médecine tropicale du service de santé des armées, http://www.pasteur.fr/infosci/biblio/ressources/histoire/yersin.php, Bibliothèque de l'Académie nationale de médecine, http://www.bateaux.com/article/21014/Le-yacht-d-expedition-M-V-Yersin-baptise-a-Monaco, Bernard Brisou, « Yersin et ses uniformes », https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Alexandre_Yersin&oldid=179320526, Membre de l'Académie nationale de médecine, Image locale différente de celle de Wikidata, Infobox Personnalité des sciences humaines et sociales avec charte médecine, Article utilisant l'infobox Personnalité des sciences humaines et sociales, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des bases relatives à la recherche, Portail:Sciences humaines et sociales/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Sciences, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, il est une des rares personnalités non vietnamiennes dont le nom ait été donné à une rue de. En France, une rue lui est dédiée à Lille ainsi qu'à Bordeaux dans le quartier de la Bénauge, à Avignon, à Poitiers, à Dole, à Loos ou encore une impasse aux Sables-d'Olonne (ancienne impasse Claude-Bernard de Château-d'Olonne). Il part pour la Chine en 1896, où il expérimente à Canton, puis à Amoy le sérum antipesteux reçu de l'Institut Pasteur de Paris. Luc Yersin was born on December 11, 1945 in Cully, Switzerland. Alexandre Yersin, né le 22 septembre 1863 à Aubonne (canton de Vaud) et mort le 28 février 1943 à Nha Trang (protectorat d'Annam, actuel Viêt Nam), est un médecin, bactériologiste et … En 1887, il est reçu à l'externat des Hôpitaux et entre dans le service du professeur J.-J. Le projet contribue à la mémoire de l'éminent scientifique. Yersin devient inspecteur général des établissements de l'Institut Pasteur en Indochine (titre honorifique), N. Bernard devenant directeur des Instituts Pasteur d'Indochine. His motives are unclear. Alexandre Yersin reste relativement peu connu en Suisse et en France, son pays d’adoption, comparativement au Viêt Nam où il a acquis une plus grande notoriété. Alexandre Yersin est surtout connu comme découvreur du bacille de la peste et comme principal acteur du gigantesque développement qu’a connu l’Indochine française. ». Il exercera la charge de directeur des instituts Pasteur d’Indochine jusqu’en 1924, année où il devient, à titre honorifique, inspecteur général des établissements de l’institut Pasteur d’Indochine. Disciple de Pasteur, Yersin appliquait une rigoureuse démarche scientifique, « la méthode pasteurienne ». ». Des bâtiments portent aussi son nom, un auditoire au centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne et une plaque sur le gymnase de la Cité à Lausanne. Alexandre Yersin: Plague Conqueror and White Colonizer. 1888 : descubèrta dei cristaus liquids per lo quimista austrian Friedrich Reinitzer (1857-1927). Alexandre Yersin est le troisième et dernier d'une fratrie de trois enfants. Il démontre l'identité entre la maladie humaine et celle du rat dont il souligne le rôle comme vecteur de l'épidémie. à confirmer]. ». Le vaccin, utilisé par W. Haffkine, n'est pas plus efficace. Alberto Serra’s [La mort de Louis XIV] Review by W. Gregory Monahan. Il rencontre A. Calmette à Saigon. », Plus tard dans une autre lettre, alors qu'il soigne gratuitement des Annamites, il écrit encore : « Je ne fais pas payer ces gens, la médecine c'est mon pastorat. ». » Ils notent qu'il a été soupçonné de pédérastie, puis écartent cette hypothèse. Alexandre Émile Jean Yersin (Aubonne, 22 septembre 1863 - Nha Trang, 1 Mars 1943) Ce fut un médecin suisse Français.. En 1894, pour Hong-Kong, en même temps Shibasaburō Kitasato, découvert la bacille de peste (Pasteurella pestis) Le développement d'un sérum; en son honneur le bacillus sera plus tard rebaptisé Yersinia pestis. Le retable d'Issenheim_Otto Dix. Le livre est édité dans le cadre de l’année France–Vietnam, du 70ème anniversaire de la mort de Yersin, et du 120ème anniversaire de la création de la ville de Da Lat par Alexandre Yersin … Le jeune médecin d'origine suisse fait face à une ville dévastée par la peste où s'amassent les cadavres. Il fournira la firme Michelin pour la première récolte du latex. En 1894, la peste parvient aux portes de l'Indochine, alors colonie française. Au Vietnam, il est surnommé Ong Nam[30] ou Monsieur Nam. Il réussit à l'introduire en 1899 après plusieurs essais, et ses récoltes de latex sont achetées dès 1903 par les frères Michelin. En 1895, il crée l'institut Pasteur de Nha Trang et met en place un laboratoire et tous les équipements nécessaires à la préparation du vaccin contre la peste. En décembre, il obtient un congé des Messageries maritimes et profite de son séjour en Indochine pour explorer les hauts plateaux de Cochinchine et d'Annampour. Un amphithéâtre du centre hospitalier universitaire vaudois, affilié à la faculté de biologie et de médecine de l'université de Lausanne, porte également son nom. Numbers 0 to 25 contain non-Latin character names. Fut-elle incertaine, voire ambiguë comme certains l’ont insinué ? Une avenue, une rue et même une université et deux lycées nommés « Yersin », devenus lycée Yersin international à Hanoï et lycée Yersin à Dalat[11] (créé en 1927, il prit le nom de Yersin en 1935 et fut inauguré en 1941) illustrent la reconnaissance qu'en ont les Vietnamiens. Alexandre Yersin, Albert Calmette et Amédée Borrel, « Tu me demandes si je prends goût à la pratique médicale. Après sept mois de voyage auprès des populations indigènes, Yersin rejoint Saïgon. Durant cette période s'est développée Dalat, tout d'abord un centre de sanatoriums, la ville est devenue par la suite une station de villégiature d'altitude pour les riches Saïgonnais, d'où la multitude de superbes villas coloniales et autres bâtiments de style Art déco. Biraben and Le Goff, “The Plague in the Early Middle Ages,” 54, claim to cite Yersin’s original 1894 article, but we were unable to find the quotation. Cette orientation vers l'enseignement déplait à Yersin qui est de tempérament ombrageux, solitaire et misanthrope. Read 142 reviews from the world's largest community for readers. Hubert Marneffe qui dirigea l’Institut Pasteur de Saïgon pendant une dizaine d’années et qui fréquenta longtemps Alexandre Yersin a décrit celui-ci comme « secret jusqu’à l’outrance » ce que son premier biographe Bernard Noël confirme : « Yersin durant toute sa vie avait recherché l’effacement. En septembre 1890, il rejoint l’Indochine française, où il devient médecin des Messageries maritimes. Puis, en 1885, Yersin arrive en France, où il continue ses études à l'Hôtel-Dieu de Paris où il devient externe dans le laboratoire du professeur Cornil. #1 New York Times bestselling master of suspense Harlan Coben delivers his most shocking thriller yet, proving that a well-placed lie can help build a wonderful life—and a secret has the same explosive power to destroy it. Des timbres-poste représentant le portrait d'Alexandre Yersin ont été édités successivement en Indochine en 1943 (6 et 15 centimes), en Suisse en 1971 (10 centimes), en France en 1987 (2,20+0,50 francs), puis en 2013 (0,63 et 0,95 euro, avec un portrait au premier plan et la mention « France Vietnam » en sous-titre), et au Vietnam en 1994 (400 dongs). ». À la fin de cette mission, Yersin rentre en France pour faire part de ses découvertes, et donne quelques conférences. Sa vocation médicale est probablement encouragée par deux médecins morgiens, les … En 1890 Alexandre Yersin (1863-1943), médecin d’origine suisse, naturalisé français, est un chercheur confirmé de l’Institut Pasteur de Paris, et une brillante carrière lui est promise. The Black Death (also known as the Pestilence, the Great Mortality, or the Plague) was a bubonic plague pandemic occurring in Afro-Eurasia from 1346-53. Henri H. Mollaret et Jacqueline Brossollet. C'est désormais à sa soeur qu'il adresse ses nombreuses lettres. ». C'est un navire propre classé cleanship et qui a pour vocation d'être un navire de recherches et d'explorations. Alexandre Yersin décède le 28 février 1943 d'une myocardite, à l'âge de 79 ans dans sa maison de Nha Trang. Celle-ci a cependant été reprise et argumentée par la suite sur la base de leur propre ouvrage[25]. Molecular clock analysis suggests that Y. pestis emerged as … Là-bas, une mission scientifique lui a été confiée par l’Instruction publique afin d’explorer les forêts et les rivières[5] de la Cochinchine au sud de l'Annam; ces explorations dangereuses lui vaudront d'élogieux compliments dont ceux de Louis Pasteur lui-même. On doit surtout à Yersin la découverte en 1894 du bacille de la peste (Yersinia pestis) et la préparation du premier sérum anti-pesteux, ainsi que l'étude de la toxine diphtérique. Au mois de juillet, E. Duclaux communique à l'Académie des sciences la note de Yersin sur la peste bubonique de Hong-Kong. En 1888, à 25 ans, Alexandre Yersin devient médecin à Paris avec sa thèse : Études sur le développement du tubercule expérimental, dont le bacille responsable portera le nom de type Yersin. L’armateur étant François Fiat, fondateur de la chaîne de supermarchés Leader Price. Cette maladie connue depuis au moins trois mille ans a sévi par épidémies en Chine dès 224 av. Yersin va descobrir, ni més ni menys, el bacteri responsable de la pesta. De 1892 à 1894 il effectue trois missions d'exploration en pays MoÏs (Indochine) et découvre le plateau du Lang-Bian où s'élèvera plus tard la ville de Dalat. For other vectors spreading plague, see Katharine R. Dean et al., “Human Ectoparasites and the Spread of Plague in Europe during … De plus, il est nommé directeur honoraire de l’institut Pasteur de Paris où il viendra chaque année pour présider l’assemblée générale. En 1889, il devient le premier préparateur du cours de microbiologie de l'institut Pasteur. En octobre 1894, Yersin cherche à créer un vaccin pour prévenir la peste et un sérum pour la guérir. I la seua vacuna. En juin 2015, un navire écologique[23] le Yersin[24] construit à Concarneau a été inauguré à Monaco par le prince Albert II. Ce cours marque la très grande influence de la recherche française à l'étranger. « Je fais rapidement une préparation et la mets sous le microscope. ... Equatoria (2009), Kampuchéa (2011), Vie et mort sainte Tina Il envisagera le rôle de la mouche, mais il sera l'un des premiers à reconnaître, dès 1898, la découverte d'un autre pasteurien, Paul-Louis Simond, démontrant le rôle de la puce du rat. En 1943-1944, la poste de l'Indochine française a émis un timbre à son effigie. Illustration de la peste noire tirée de la bible de Toggenburg. En 1895, Yersin est envoyé sur la petite île de Nossi-bé, proche de Madagascar, où il autopsie des malades atteints de fièvre bilieuse hématurique. Durant l’année 1891, Alexandre Yersin traverse fleuves et forêts tropicales et apprend à vivre dans ces lieux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexandre Yersin est né le 22 septembre 1863 à Lavaux (Canton de Vaud, Suisse), dans une famille protestante. Yersin essaye d’autres cultures comme celle du cacao, du café, du manioc, du palmier à huile, du cocotier ainsi que de plusieurs espèces tropicales aux vertus thérapeutiques. Dans une des lettres à sa mère il écrit : « Tu me demandes si je prends goût à la pratique médicale. Mais il renonce bientôt aux honneurs pour défendre les intérêts du peuple annamite fort méprisé et exploité, épousant une indigène et vivant au sein de la population dans le village de Soui Dau, près du port de Nha Trang (Annam). En août 2013, la première remise du prix s'est déroulée à Hanoï à l'Espace de l'institut français en présence des représentants du ministère de la Culture et du Tourisme vietnamien, de l'ambassade de France au Viêt Nam et de madame Hoàng Thị Phượng vice-présidente de l'Association d'amitié et de coopération Viêt Nam-France.